La différence entre Dieu et le chirurgien, c'est que Dieu ne se prend pas pour un chirurgien

mardi 16 juin 2015

Interview auteur 2 : Deborah J Marrazzu

Interview de Deborah JM, auteure de "Les gardiens de lumière".


Bonjour Deborah J Marrazzu, prête à être doucement cuisinée?

Présentez-vous en une phrase maximum

Jeune auteur, passionnée de littérature de l'imaginaire, de jeux vidéos et accros aux mangas.

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ?

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours écris. Ce qui m'a poussé au début, je pense que je voulais simplement créer mes propres univers. J'ai baigné dans les jeux vidéos depuis que je suis toute petite, c'est une source d'inspiration importante. Je crois qu'à force de voir des héros dans des univers imaginaires, j'ai simplement voulu créer mes propres univers et mes propres aventures. Mon imagination ne cesse jamais de tourner, il fallait bien que je trouve une échapattoire.

Êtes-vous fidèle à un genre en particulier ou préférez-vous vous éparpiller ?

Alors il est vrai que j''adore les genres de l'imaginaire et spécifiquement le fantastique et fantasy. Mais j'aime beaucoup aussi les romans contemporains. Je ne dirai pas que je m'éparpille, mais plutôt que les histoires que j'invente se fondent dans plusieurs genres. Ainsi, ma première trilogie "Les Gardiens de Lumière" est une saga fantastique pour jeunes adultes ( YA), mais mon prochain roman, lui, sera une romance contemporaine New Adult. En fait, j'aime alterner les genres. J'ai également une dystopie en préparation, et un roman contemporain YA. Je jongle entre les genres, et j'adore ça!

Quels sont les titres de vos romans ?

Mes romans déjà édités sont; ma trilogie Les Gardiens de Lumière, le tome 1 L'Eveil, le tome 2 L'Appel et le tome 3 L'Envol ( ce dernier sera édité en 2016).


 Vous avez des petites habitudes lorsque vous écrivez ?

Pas vraiment. Je peux écrire n'importe quand, n'importe où et sur n'importe quoi! Je suis souvent en vadrouille, alors je m'adapte. Evidement, j'ai toujours sur moi un carnet et un stylo, mais il m'arrive régulièrement d'écrire des chapitres entiers sur mon iPhone. Quand je suis inspirée, je dois écrire de suite, c'est limite compulsif!

Quelles sont les sources de vos inspirations ?

C'est une question qui revient régulièrement. Pour tout vous dire, tout! Je veux dire, que tout m'inspire. Les passants dans la rue, une phrase que j'entends, une situation que je vois, une série, une image... Les jeux vidéos bien sur et les mangas, mais je dirai d'une manière général que tout ce que je vois m'inspire. La vie tout simplement. Dès que je pose mes yeux quelque part, mon cerveau mouline et de suite mon imagination se déclenche. Parfois, c'est très embêtant, car il n'existe aucun bouton pause ou même arrêt!

Comment doit-être, selon vous, un personnage principal ?

C'est une question difficile, car chacun a sa propre vision, et ses propres envies. Selon moi, un personnage principal ne doit surtout pas être parfait. Personnellement j'ai horreur des personnages nickel, sans défault, surfait. J'aime qu'ils soient réels, dans le sens « humain ». J'entends pas là, avec des défauts, un caractère pas facile, bref qui nous ressemble. Tous le monde possède forcément quelque chose qu'on aime pas, un défaut ou autre. J'avoue que j'attache une grande importance à rendre mes personnages humains.

Et un personnage secondaire ?

En ce qui concerne les personnages secondaires, je vois deux options, pour moi. D'une part, j'ai des personnages qui sont là pour détendre l'atmosphère, amener un certain humour. Et, d'autre part, ce sont des soutiens pour mon personnage principal. Mais souvent, mes personnages secondaires, prennent de l'importance. Un personnage secondaire est presque plus difficile à créer qu'une personnage principal car nous avons moins d'espace pour lui. Nous devons convaincre le lecteur et montrer toute son essence en moins de temps que pour le principal. C'est un vrai challenge.

  De quel roman aimeriez-vous être l’auteur ?

Cette question me parait bizarre, je veux dire que je ne me suis jamais posé la question. A vrai dire, je n'en vois aucun. Pas dans le sens, que je ne trouve pas des romans super bon, mais dans le sens où les seuls dont j'aimerais être l'auteur sont ceux que j'écris moi-même.

Et en tant que lecteur, quels livres préférez-vous ?

Je lis pratiquement de tout. Mais j'avoue avoir une préférence au moins pour une catégorie qui est le YA et le jeunesse. Je pense que 85% de ma bibliothèque en fait partie. Après, que ce soit du fantastique, du contemporain ou autre, cela va dépendre des moments. Plus récemment, j'ai commencé à lire du New Adult, que j'apprécie de plus en plus. Pour moi j'aime les livres qui me font rêver, qui m'emmènent dans un monde inconnu. Cependant, il faut aussi beaucoup d'émotions à l'intérieur, je ne supporte pas un roman insipide.

Le « Avez-vous déjà ».

  Avez-vous déjà modelé l’un de vos personnages selon un personnage fictif que vous aviez apprécié ?

Non, pas vraiment. Pour un de mes personnages, j'ai emprunté un nom que j'adorais. Il s'agit de Jelall, mais je l'ai modifié. En réalité il s'écrit Jellal, mais je n'aimais pas ça, et en l'écrivant de l'autre manière je me le suis approprié. D'autant plus que la signification du prénom colle parfaitement à mon personnage. Physiquement et psychologiquement, les deux n'ont rien à voir ensemble.

Selon quelqu’un que vous connaissiez ?

Pas du tout. On peut éventuellement retrouver certains traits de caractères mais ça va s'arrêter là.

Avez-vous déjà eu le syndrome de la page blanche ?

Etonnement, non. J'ai eu des moments de fatigue, mais jamais de page blanche. Je touche du bois pour que ça continue!

Avez-vous déjà abandonné un roman que vous aviez entamé ?

Absolument pas! Je ne me vois même pas l'envisager. Quand je commence l'écriture d'un roman, il m'est impensable de ne pas aller jusqu'au bout. Le mettre en pause, oui, mais abandonné, jamais.

 Avez-vous déjà laissé un manuscrit dans un tiroir, de peur des critiques ?

La critique est une part importante du processus d'écriture. Une personne qui a peur des critiques, ne peut clairement pas, pour moi, devenir auteur. La critique est là pour faire progresser, s'améliorer. Il ne faut pas en avoir peur, mais l'utiliser.

Avez-vous déjà été de mauvaise humeur suite à une critique négative ?

Figurez vous que j'ai une chance exrtême, car je n'ai pour le moment eu aucune critique réellement négative! Ce n'étaient que de petits détails, donc pour le moment j'avoue que je n'ai pas à me plaindre.

Les questions bonus à compléter…

 Si vous étiez un animal vous seriez… une panthère noire, j'adore les félin.

Si je pouvais avoir un objet, n’importe lequel, peu importe le prix, ce serait… là de suite, je vous dirais un ordinateur Alienware ( car je n'ai plus d'ordinateur et j'écris sur ma tablette, pas vraiment le top)

  Si je pouvais entrer dans un roman, ce serait dans…La Balance Brisée de Lise Syven, j'adore cet univers! Ou alors la série des voleurs d'âme de Rachel Vincent juste pour rencontrer Todd, mon crush littéraire.

Mon rêve le plus fou serait … de voir mes romans adaptés en films ou en séries!

Aujourd’hui j’ai 85 ans, je … suis heureuse, tout simplement.

Si je rencontrais celui que j’étais quand j’avais 12 ans je lui dirais… continue de suivre tes rêves, peu importe ce que les gens pensent

Si je pouvais revivre un moment de ma vie… aucun, je ne regrette rien, je préfère laisser le passer où il est, derrière moi.

Si j’avais pu vivre à une autre époque de l’histoire, ça aurait été… j'aurai beaucoup aimé vivre soit lors de la révolution française, ou à l'époque de la révolution industrielle, bref lors d'une révolution!

Envie de retrouver les romans de Deborah? C'est par ici!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget