La différence entre Dieu et le chirurgien, c'est que Dieu ne se prend pas pour un chirurgien

mardi 8 septembre 2015

Interview auteur : Laetitia Reynders

1. Présentez-vous en une phrase maximum
Auteure belge aimant écrire autant du fantastique que de la romance ou des livres illustrés pour enfants.

2. Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ?
L'envie d'exprimer ce que ma timidité (quand j'étais jeune et belle) m'empêchait de faire. Et puis j'ai toujours adoré me pencher sur un cahier de feuilles ou sur des carnets de notes.

3. Pouvez-vous nous parler rapidement de vos publications ?
J'ai débuté par un fantastique le roman "Rouge Poison" qui sera réédité chez GIL EDITIONS en septembre 2015, puis j'ai enchaîné avec la Gardienne du Miroir (de nouveau un fantastique). Il s'agit d'une trilogie dont les 2 premiers tomes sont sortis (le 3 ème est actuellement chez l'Editeur). Enfin j'ai également commis une romance contemporaine qui flirte avec le thriller suspense. C'est avec ce dernier que j'ai obtenu en mai 2015 le prix "Au Féminin d'Echo Littéraire" pour la "meilleure romance contemporaine 2014" Cette histoire se décline en 2 tomes , le dernier venant de sortir fin juin 2015.
Et pour être complète j'ai également fait le scénario de deux livres illustrés pour enfants (dessinateur David Canion) de la collection "Valentin & Valentine".

4. Et de vos futurs projets ?
Dans l'immédiat c'est la sortie future du tome 3 de la Gardienne du Miroir - Michaël. Je suis dans l'écriture d'un nouveau roman fantastique assez particulier. J'ai également scénarisé une BD, qui , si elle ne trouve pas Editeur est prête à se transformer en roman également.
Ensuite le tome 2 de la collection pour enfants "Valentin & Valentine" est actuellement à l'impression.

5. Quel est le message que vous voulez faire passer dans vos romans/nouvelles ?
Je n'ai pas de message à faire passer à travers mes romans. Il sont juste là pour divertir, provoquer, entrechoquer des sentiments mais ils ne sont certainement pas moralisateurs.

6. Quelles sont les sources de vos inspirations ?
La vie ! L'actualité, des bribes de conversation, les légendes.

7. Comment doit-être, selon vous, un personnage principal ?
Ah ben cela dépend de chaque auteur. Certains aiment les personnages atypiques, d'autres les aiment lisses, soumis. En ce qui me concerne j'aime les héroïnes ayant du caractère et de l'humour. Bien que rien ne soit autobiographique, il y a des personnages qui possèdent certains traits de mon caractère
;-)

8. Et un personnage secondaire ?
Il doit être un point d'appui au personnage principal, un levier pour le sublimer.

9. De quel roman aimeriez-vous être l’auteur ?
Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll. Ce roman, qui est la base de quantités de manifestes psychologiques, est aussi une réflexion sur les choses de la vie. Forcément, la maturité (j'ai quand même 37 ans maintenant) aide à comprendre toutes les finesses de cette œuvre et révèle les non-dits. Chaque nouvelle lecture est une découverte.

10. Quel est votre livre préféré ? Pourquoi ?
Le Feu des Etoiles de Sidney Sheldon. J'ai apprécié, immédiatement, son héroïne, Lara Cameron et ce depuis ma "tendre" adolescence.

11. Comment se sont passés vos débuts dans l'écriture ?
Je pense que j'ai eu de la chance. En 2005 j'ai eu le plaisir de voir mes nouvelles publiées pendant 5 semaines consécutives dans un grand hebdomadaire féminin. Ensuite j'ai écrit "Rouge Poison" qui a été proposé à des Maison d'Editions (ME) . J'ai obtenu des réponses et j'ai pu publié mon livre. Depuis je traverse différents pays de part en part (France, Belgique, Luxembourg, Suisse) pour présenter mes autres manuscrits. L'année 2014 a été une année charnière puisque c'est depuis cette date que je vis, désormais, de mon écriture et réalise, ainsi, un premier rêve.

12. Parmi tous les personnages que vous avez créé, lequel est votre préféré ? Pourquoi ?
Lissa, dans "Prisonnière d'une Cage Dorée". C'est quelqu'un de caractère, qui sait faire beaucoup de choses et qui lorsqu'elle s'investit dans quelque chose, le fait à fond! Je me retrouve un peu dans ce personnage. Attention pas dans toutes ses facettes, non plus! Quand vous le lirez vous comprendrez le pourquoi de ma précision.

13. Quelle est votre expérience avec les maisons d'édition ?
Dois-je me plaindre? Certainement pas! Pour l'anecdote, lorsque j'ai reçu des réponses à mes envois du manuscrit (Rouge Poison) se trouvaient parmi celles-ci un contrat d'édition. Mon mari l'a lu et a attiré mon attention sur de nombreuses clauses qu'il considérait comme abusive. Nous l'avons confié à un spécialiste en droit d'édition qui nous a remis la convention en nous disant "ce qui est surligné en rouge doit être revu avec l'Editeur"...Et bien, tout était rouge !!!! Nous nous sommes donc tournés vers une solution alternative qui était u n compte d'auteur mais où, à nouveau, tout a été négocié "au couteau". Et dans l'ensemble je n'ai pas eu à me plaindre. Grâce à cette ME j'ai pu aller au SDL de Paris, à la Foire du livre de Bruxelles, au Salon de Genève, au salon du Fantastique à Gérardmer etc etc.Ce fut mon marche pied pour commencer cette nouvelle vie. Ensuite lors d'un salon à Paris, j'ai été approchée par l'associé majoritaire de Gil Editions, chez qui j'ai signé un contrat d'édition et depuis tous mes ouvrages sont là bas et ce même la réédition de Rouge Poison.

13. Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un voulant écrire ?
De croire en son projet et de foncer, mais pas "bille en tête" . Le manuscrit doit être lu et relu avant de le proposer. Ensuite et surtout il faut être patient. Même lorsque le livre est édité il faut savoir que rien n'arrive tout seul. Tout est source de travail et d'abnégation. Il faut se fabriquer une carapace , une armure même pour recevoir les coups bas en gardant sourire et volonté . Mais l'aventure vaut la peine d'être vécue.

Le « Avez-vous déjà ».

1. Avez-vous déjà eu le syndrome de la page blanche ? Si oui, comment avez-vous fait pour vous en débarrasser ?
Oui bien sûr. Qui ne la connaît pas? Lorsque cela arrive je retourne à mes repérages, ma documentation et puis l'inspiration revient assez rapidement.

2. Avez-vous déjà abandonné un roman que vous aviez entamé ?
Si la question se rapporte à la lecture d'un roman de quelqu'un d'autre? Alors oui, mais c'est très rare. Si c'est l'abandon d'un roman que j'aurais entamé en écriture? Non, cela ne m'est encore jamais arrivé

3. Avez-vous déjà laissé un manuscrit dans un tiroir, de peur des critiques ?
Cela est déjà arrivé mais certainement pas par crainte des critiques. J'ai écrit un roman que je n'ai pas aimé. Est-il mal écrit? Est-il mauvais? Peut-être pas, mais il ne me plaît pas, donc : tiroir !
Quant aux critiques, parlons-en (un peu) . Les vrais critiques ou les blogueurs reconnus, je les respecte et conçois que l'un ou l'autre roman puisse ne pas plaire. L'avis donné est souvent très respectueux. Et puis il y a les autres, les "apprentis" qui déversent leur fiel sans mesure. Ceux-là je ne les lis même pas. On m'a soumis, une fois, un commentaire d'une de ceux-là et on remarque que cette internaute prenait le contre-pied de tous les avis positifs d'autres lecteurs. Cela en devient risible. Mon bonheur est atteint grâce aux discussions que je peux avoir avec mes "vrais lecteurs", tant en salon que via certains réseaux sociaux.

Les questions bonus à compléter...
  1. Si j'étais un animal je serais 
    Cheval (mon signe chinois)

  2. Si je pouvais avoir un objet, n’importe lequel, peu importe le prix, ce serait 
    Une baguette magique (je pourrais ainsi faire apparaître tous les autres objets dont j'ai envie)

  3. Si je pouvais entrer dans un roman, ce serait dans 
    Alice au Pays des Merveilles, ce doit être délirant.

  4. Si je pouvais entrer dans un film, ce serait dans 
    "Le diable s'habille en Prada".

5. Si je pouvais avoir une discussion avec un auteur, ce serait avec 
Patricia Cornwell
  1. Si je pouvais avoir une discussion avec un personnage de roman, ce serait  
    Rebecca Kean (je la trouve vraiment marrante)

  2. Si j'étais une citation, je serais  : 
    "J'ai appris que les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais ils n'oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir ( Maya Angelou ecrivaine) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget