La différence entre Dieu et le chirurgien, c'est que Dieu ne se prend pas pour un chirurgien

mardi 14 juillet 2015

Interview auteur: Emmanuelle Lagadec

Bienvenue Emmanuelle, prête à parler un peu de vous?



1.                  Présentez-vous en une phrase maximum
Je suis une Marseillaise de 35 ans à l’imagination débordante, mariée et maman d’un petit garçon de 7 ans.

2.                  Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ?
Aucune idée… J’ai toujours aimé m’évader en écrivant des histoires. Lorsque j’étais adolescente, j’écrivais des nouvelles sur un cahier. Plus tard, j’ai eu une machine à écrire et bien plus tard, un ordinateur ! Je ne sais pas vraiment ce qui m’a poussée à écrire et ce qui m’y pousse encore aujourd’hui. Mais j’en éprouve le besoin et j’y prends beaucoup de plaisir.

3.                  Êtes-vous fidèle à un genre en particulier ou préférez-vous vous éparpiller ?
Je n’écris que de l’imaginaire. Il me faut ma dose de fantastique, de magie et de féerie pour m’évader ! Je suis incapable d’écrire un texte sans surnaturel ^^

4.                  Quel est le message que vous voulez faire passer dans vos romans/nouvelles ?
Aucun.

5.                  Avez-vous des petites habitudes lorsque vous écrivez ?
J’ai besoin d’être seule et le plus souvent, j’écris en musique.

6.                  Quelles sont les sources de vos inspirations ?
La musique, surtout celtique. Les légendes, l’ésotérisme et le merveilleux.

7.                  Comment doit-être, selon vous, un personnage principal ?
L’histoire tourne autour du personnage principal, on pourrait donc s’attendre à ce qu’il soit le plus fort, le plus intelligent et le plus intrépide… Mais pour moi, un personnage principal peut être fragile et avoir des failles. Il ne doit pas forcément être parfait, ni avoir un physique de rêve. Un personnage principal peut avoir besoin d’un personnage secondaire qui lui permettra justement de se surpasser et de devenir le « héros » de l’histoire.

8.                  Et un personnage secondaire ?
Pour rejoindre la question précédente, je dirais qu’un personnage secondaire peut avoir un rôle à jouer dans l’histoire aussi important que le personnage principal. Pour moi, ils sont complémentaires.

9.                  De quel roman aimeriez-vous être l’auteur ?
Pas d’un roman, mais d’une saga : La Cité des Ténèbres de Cassandra Clare. Bon sang, je suis fan de cette saga !

10.              Quel est votre livre préféré ? Pourquoi ?
Difficile de répondre à cette question, j’ai des tas de livres préférés ! Mais puisqu’il faut choisir, je dirais SUBLIME de Christina Lauren qui a été mon coup de cœur de l’année. 

11.              Comment se sont passés vos débuts dans l'écriture ?
J’ai commencé à écrire lorsque j’étais au collège. J’ai toujours griffonné des histoires sur mes cahiers. Vers 17, 18 ans, j’ai fait une pause dans l’écriture pour m’y remettre sérieusement il y a environ 5 ans. Le premier projet sur lequel je me suis penchée, c’est « Magnétite ». Au départ, je ne pensais pas soumettre cette histoire à un éditeur, je ne pensais même pas la faire lire à quelqu’un ! Puis, une amie l’a lue et m’a convaincue de l’envoyer. Je peux dire que c’est à partir de ce moment que mon imagination s’est remise en marche ! Impossible de lâcher un crayon ou mon clavier. Après « Magnétite », d’autres projets ont vu le jour, tels que « Larme Sélène » ou « Nuées de songes »… J’ai renoué avec l’écriture et je compte bien écrire encore et encore ! Du moins, tant que l’inspiration et le plaisir seront au rendez-vous ! :)

12.              Quelle est votre expérience avec les maisons d'édition ?
Il y a 5 cinq ans, quand j’ai fait mes premières soumissions de manuscrits, j’aurais pu tapisser ma chambre avec les lettres de refus ! J’ai voulu abandonner, mais une amie m’a poussée à relire et à retravailler mes textes, puis à les renvoyer. J’ai fini par avoir des retours personnalisés qui m’ont permis de travailler à nouveau mes écrits et puis un jour, j’ai eu une réponse positive ! Mon aventure dans l’édition a commencé avec les Roses Bleues qui ont publié ma nouvelle « La Berceuse de Dunvegan » dans leur anthologie « Écosse, le pays des légendes ». Motivée, j’ai continué sur ma lancée et j’ai envoyé mes textes à d’autres maisons d’éditions. Les éditions Sharon Kena m’ont alors donné ma chance en publiant mon premier roman « Larme Sélène », puis ma nouvelle « Magnétite » ! Et l’aventure se poursuit, puisque je viens de signer un nouveau contrat d’édition chez Sharon Kena pour un roman papier !
13.              Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un voulant écrire ?
Avant tout, il faut que cela soit un plaisir ! Il faut laisser libre cours à son imagination ! Ensuite, à partir du moment où l’on décide de faire lire ses écrits, il faut accepter la critique et savoir se remettre en question. Si on veut avancer et s’améliorer, on a besoin des avis des lecteurs. Toute critique est bonne à prendre du moment qu’elle est constructive. Mais si l’on n’est pas prêt à entendre des avis négatifs, il vaut mieux garder ses textes pour soi…

Le « Avez-vous déjà ».

1.                  Avez-vous déjà été concentré dans votre écriture au point de perdre la notion du temps ?
Oui. Étant donné que j’écris très souvent avec le casque sur les oreilles, je me déconnecte complètement de la réalité ! C’est pour ça que le plus souvent j’écris le soir lorsque mon fils est couché, comme ça, je n’ai pas d’heure à respecter ^^

2.                  Avez-vous déjà eu le syndrome de la page blanche ? Si oui, comment avez-vous fait pour vous en débarrasser ?
Oui. J’ai mis mon texte de côté pendant plusieurs jours et lorsque j’ai senti que l’inspiration était de nouveau au rendez-vous, j’ai repris mon ordinateur !

3.                  Avez-vous déjà abandonné un roman que vous aviez entamé ?
Non. Mais il m’est arrivé d’en mettre un en pause, pour pouvoir avancer sur un autre et inversement…

4.                  Avez-vous déjà laissé un manuscrit dans un tiroir, de peur des critiques ?
Non, comme je le disais plus haut, les critiques sont importantes. Les positives vous donnent le sourire et l’envie d’écrire ! Les négatives, lorsqu’il ne s’agit pas de méchanceté gratuite, vous permettent de mettre le doigt sur des points à améliorer.

Les questions bonus à compléter…

1.                  Si j'étais un animal je serais…
Un chat.

2.                  Si je pouvais avoir un objet, n’importe lequel, peu importe le prix, ce serait…
Là comme ça, rien ne me vient ! LOL Je vais rester dans le surnaturel et choisir un objet magique qui me permettrait de me téléporter ! (désolée pour leur hors sujet ^^)

3.                  Si je pouvais entrer dans un roman, ce serait dans…
Le monde de Narnia.

4.                  Si je pouvais avoir une discutions avec un auteur, ce serait …
Cassandra Clare, mais pour cela il faudrait que je perfectionne mon anglais !

5.                  Si je pouvais avoir une discutions avec un personnage de roman, ce serait …
Liam ! Le héros de mon roman « Larme Sélène » ! Non, plus sérieusement, ce serait avec Magnus Bane, le sorcier de La Cité des Ténèbres ! ;)

6.                  Quand j'étais enfant, le métier que je voulais faire était …
Biologiste marin, j’ai toujours été fascinée par les requins.

7.                  Si j'étais une citation, je serais …
« L’imagination trouve plus de réalité à ce qui se cache qu’à ce qui se montre ». Gaston Bachelard.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget